CEVA / S'INFORMER / SCIENCES & TECHNIQUES / Veille BRITTA VALORIAL - Fiches ALGUES / Algues-18-2011



Algues-18-2011

EFFETS D'UN EXTRAIT DE GRACILARIA FISHERI CONTRE LES PATHOGENES DE LA CREVETTE PENAEUS MONODON

 

Les vibrioses à Vibrio harveyi sont fréquentes dans les élevages intensifs de crevettes. Les algues du  genre Gracilaria sont connues pour avoir des propriétés antibactériennes et immunostimulantes. Les auteurs de cet article ont mont.ré que des extraits de Gracilar fisheri pouvaient réduire significativement la mortalité liée aux vibrioses chez la crevette Penaeus monodon.

 

Avis du CEVA : les auteurs présentent des résultats intéressants sur les propriétés antimicrobiennes d'un extrait de Gracilaria vis-à-vis de Vibrio fisheri. pathogène majeur des élevages de crevettes. Cet article s'inscrit dans la série des publications de plus en plus nombreuses qui démontrent l'intérêt de la coculture: algues/animal, tant du point de vue sanitaire que  de la diversification des activités.

 

Source : KANJANAK., RADTANATlPT., ASUVAPONGPATANA S., WITHYACHUMNARNKUL B., WONGPRASERTK. (2011). Solvent extracts of the red seaweed Gracilaria fisheri prevent Vibrio harveyi infections in the black tiger shrimp Penaeus monodon . Fish & Shellfish Immunology, 30, (1). 389-396.

Les élevages intensifs de crevettes sont souvent affectés par des maladies qui vont générer une mortalité et une morbidité importantes, réduisant ainsi la rentabilité des fermes. La bactérie Vibrio harveyi est un pathogène fréquent qui s'attaque à l'hépatopancréas des crevettes. On nomme ces maladies des vibrioses. L'espèce la plus sensible à ces attaques est la crevette Penaeus monodon. A la fois les larves dans les écloseries et les juvéniles dans les fermes sont affectés. Les mortalités sont en général massives. Des mesures préventives sur la gestion de l'eau, la réduction du stress et la désinfection des installations permettent de réduire la fréquence des épisodes infectieux. Les algues rouges du genre Gracilaria sont très utilisées comme matière première dans la fabrication de l'agar. Elles sont aussi étudiées pour les propriétés antimicrobiennes et immunostimulantes de leurs constituants. Cetteactivité a déjà été prouvée chez l'algue brune Sargassum fusiforme avec un effet sur les crevettes Fenneropenaeus chinensis. Les auteurs de cet article décrivent les résultats d'un plan d'expérience visant à évaluer les propriétés antibactériennes d'une algue commune à proximité des fermes: Gracilaria fisheri. Les essais portent spécifiquement sur le pathogène V. harveyi et la crevette P. monodon. Les algues récoltées sont lavées, séchées à l'air et broyées. Plusieurs extraits sont préparés avec différents solvants: éthanol, méthanol, chloroforme et hexane pendant 24 h au Soxhlet. Ils sont ensuite évaporés à sec à 60°C sous vide partiel en évaporateur rotatif, puis conservés à - 20°C. Tous les extraits sont antibactériens contre V fisheri avec une concentration minimale inhibitrice entre 90 et 190 mg/L, équivalente à l'antibiotique norfloxacine. L'extrait à l'éthanol a l'activité la plus intense. Il est non toxique pour les larves d'Artemia salina utilisées en nourriture vivante pour les larves de crevettes. La mise en contact volontaire de ces larves avec le vibrio pathogène entraine une mortalité importante. Lorsqu'elles sont nourries avec des Artemia enrichis en extrait d'algue, la mortalité diminue significativement. Sur les juvéniles de crevettes, les extraits éthanoliques sont injectés. A nouveau, les extraits d'algues apportent une protection significative aux juvéniles infectés volontairement par le vibrio. Les analyses métaboliques des crevettes montrent une augmentation des granulocytes, des hématocytes et des enzymes combattant le stress oxydatif. Les auteurs concluent sur les propriétés immunostimulantes et antimicrobiennes de l'extrait éthanolique de G. fisheri. Ils soulignent l'intérêt éventuel de pratiquer la cocuIture algue/crevettes pour réduire la pollution en ammonium des bassins et améliorer la qualité sanitaire des élevages.
   

Initialement publié dans  la Veille Technologique Britta-Valorial : Algues/18-2011

Merci pour l'intérêt que vous portez à nos informations

Si vous souhaitez approfondir vos recherches, vous pouvez contacter

Nous vous souhaitons une bonne lecture du document disponible ci-dessous :

Algues-18-2011.pdf 189,04 kB