CEVA / S'INFORMER / SCIENCES & TECHNIQUES / Veille BRITTA VALORIAL - Fiches ALGUES / Algues-11-2011



Algues-11-2011

EXTRACTION ET CARACTERISATION DES ALGINATES EXTRAITS DE FUCALES MALAYSIENNES

 

Les alginates commerciaux sont extraits d'algues brunes appartenant principalement à la famille des laminaires. Bien qu'ils soient aussi présents dans les fucales, cette ressource reste en général peu exploitée. Elle peut dans certains cas représenter des biomasses importantes qui pourraient avoir une valeur économique si les alginates extraits ont des caractéristiques appropriées à la demande du marché. Les auteurs présentent dans cet article une étude sur les alginates de Sargassum et de Turbinaria récoltées en Malaysie. 

 

Avis du CEVA: cet article présente une étude sur les rendements d'extraction des alginates et leurs caractéristiques à partir de fucales d'origine malaysienne. Les résultats sont comparables aux données industrielles sur les alginates de laminaires. Ils ouvrent une voie d'application économique potentielle pour certaines des algues étudiées. Il restera toutefois à transposer les protocoles d'extraction qui diffèrent sensiblement de ceux déjà appliqués industriellement.

 

Source : CHEE S-Y., WONG P-K, WONG C-L. (2010). Extraction and characterisation of alginate from brown seaweeds (Fucales, Phaeophyceae) collected from Port Dickson, Peninsular Malaysia. Journal of Applied Phycology , 23, (2), 191-196.

 

Parmi les colloïdes disponibles commercialement, trois sont extraits d'algues: l'agar, les carraghénanes et les alginates. Seuls ces derniers proviennent d'algues brunes, les autres proviennent d'algues rouges. Les espèces majoritairement utilisées dans la production d'alginates en Europe sont Laminaria hyperborea et Laminaria digitata. Toutefois, d'autres algues brunes sont aussi utilisées à travers le monde: Ascophyllum, Ecklonia, Durvillaea, Lessonia, Macrocystis, Sargassum et Turbinaria. Les auteurs de cet article présentent les résultats d'une étude ayant porté sur Sargassum baccularia, Sargassum binderi, Sargassum siliquosum et Turbinaria conoides qui appartiennent à la famille des fucales. Les alginates sont extraits selon deux méthodes, l'une dite «à chaud» et l'autre dite «à froid». Le blanchiment préalable des algues au formol n'est pas intégré dans les protocoles. Elles sont séchées à l'air avant traitement. La méthode «à froid» est réalisée à 27°C par immersion des algues sèches dans une solution de CaCl2 à 1 % pendant 18 h, suivie d'un rinçage à l'acide et à l'eau distillée. Une deuxième incubation des algues dans une solution de Na2C03 est réalisée pendant toute la nuit. Une centrifugation permet de séparer le surnageant visqueux dans lequel on fait précipiter l'alginate de sodium par une solution d'éthanol. Le solide obtenu est filtré, rincé et à nouveau précipité pour être purifié. La méthode «à chaud» est pratiquement identique à l'exception du temps de macération initial qui est réalisé à 50°C pendant 3 h. A partir des mesures de viscosité sur les solutions, la masse moléculaire moyenne des alginates est estimée par l'équation de Mark-Houwink-Sakurada. Les teneurs en matières minérales dans les algues sont aussi déterminées par perte au feu. Les rendements d'extraction en alginates suivants sont obtenus. Ils sont exprimés par rapport au poids sec de l'algue initiale:

Les mesures de viscosité ont permis de calculer les masses moléculaires suivantes exprimées en xl05 g/mol :

L'espèce S. siliquosum présente les meilleurs rendements pour les deux types d'extraction, mais avec les masses moléculaires les plus faibles. La qualité de cet alginate est donc moins bonne que celle de T. conoides dont les valeurs sont près de deux fois plus élevées. Ses rendements d'extraction sont toutefois légèrement inférieurs. Ces valeurs sont comparables à celles déjà publiées dans la littérature.

   

   

Initialement publié dans  la Veille Technologique Britta-Valorial : Algues/11-2011

Merci pour l'intérêt que vous portez à nos informations

Si vous souhaitez approfondir vos recherches, vous pouvez contacter

Nous vous souhaitons une bonne lecture du document disponible ci-dessous :

Algues-11-2011.pdf 137,47 kB