CEVA / S'INFORMER / SCIENCES & TECHNIQUES / Veille BRITTA VALORIAL - Fiches ALGUES / Algues-10-2011



Algues-10-2011

UNE DECENNIE DE CHANGEMENTS DANS L'INDUSTRIE DES HYDROCOLLOIDES D'ALGUES

 

Parmi les hydrocolloïdes extraits d'algues, trois sont commercialisés: l'alginate, l'agar et le carraghénane. Ils sont très largement intégrés dans les applications en agroalimentaire, cosmétique, matériaux, chimie ... Les marchés sont mondiaux et contrôlés par un nombre réduit de compagnies internationales. La pression sur les matières premières et les prix a conduit à des changements importants durant ces dernières années. Cet article présente un bilan.

 

Avis du CEVA : la production d'hydrocolloïdes (alginate, agar, carraghénane) est l'une des applications majeures pour les algues après leur utilisation comme légume en Asie. La mondialisation a entraîné une consolidation de la production dans quelques sociétés à envergure internationale. Malgré le développement massif de l'aquaculture d'algues dans les pays à faible coût de main d'oeuvre, l'approvisionnement en matière a été insuffisant, provoquant l'augmentation des prix. L'analyse des auteurs de cet article est détaillée et pertinente. C'est un document à conserver en référence pour le marché des hydrocolloïdes d'algues. La prochaine décennie devrait voir encore plus de changements. En effet, la montée en puissance des entreprises chinoises aura un impact important. De plus, la prise de conscience des grandes sociétés colloïdières actuelles sur le développement durable et éthiquement correct devrait également apporter des changements significatifs.

 

Source : BIXLER H. J., PORSE H. (2010). A decade of change in the seaweed hydrocolloids industry. Journal of Applied Phycology, 1-15.

   

La production des hydrocolloïdes d'algues continue à croître mais moins rapidement qu'au cours de la décennie précédente: 3 à 5 % par an de 1980 à 1990, contre 1 à 3 % par an de 1999 à 2009 (Tab. 1). Cette croissance est tirée par les marchés émergents comme la Chine, l'Europe de l'Est, le Brésil... En Europe et aux USA, la stagnation des marchés est prise comme un résultat positif compte tenu de la récession économique. Toutefois, la hausse des prix observée en 2008 et 2009 commence à impacter les ventes, en particulier pom les applications dans lesquelles des alternatives techniques moins chères existent. Cette augmentation est liée au surcoût de 1'énergie, des produits chimiques et de la matière première. Le prix des algues brutes a augmenté du fait de la pénurie sur certaines espèces, en particulier les carraghénophytes. Les Philippines et l'Indonésie sont les principaux producteurs mondiaux. Leurs cultures d'Eucheuma et de Kappaphycus constituent les sources principales d'approvisionnement pour les industriels des hydrocolloïdes. Pour des raisons diverses, leurs tonnages ont diminué ces dernières années. La production d'alginates est aussi impactée par le manque de disponibilité en algues brunes, idem pour 1'agar à partir d'algues rouges. La structure de cette industrie est en train de changer. Les sociétés chinoises deviennent plus puissantes. Elles ont pris une part importante de leur marché domestique. 

Les algues brunes et rouges utilisées ne sont pas produites en Chine. La demande croissante et le stockage important de ces matières premières dans les usines chinoises ont fortement perturbé 1'approvisionnement des marchés, entraînant une hausse des prix.

D'une manière générale, l'augmentation des ventes souffre d'un manque d'innovation sur les produits. Considérés comme matures, les hydrocolloïdes d'algues ont été peu diversifiés. Les sociétés ont peu investi dans le développement de nouveaux produits mais plutôt cherché à réduire les coûts de production.

 

tab3

Tableau 1 : Hydrocolloïdes d'algues, les volumes et valeurs des ventes, leurs évolutions sur 10 ans. 

   

Initialement publié dans  la Veille Technologique Britta-Valorial : Algues/10-2011

Merci pour l'intérêt que vous portez à nos informations

Si vous souhaitez approfondir vos recherches, vous pouvez contacter

Nous vous souhaitons une bonne lecture du document disponible ci-dessous :

Algues-10-2011.pdf 134,59 kB