CEVA / S'INFORMER / SCIENCES & TECHNIQUES / Veille BRITTA VALORIAL - Fiches ALGUES / Algues-07-2011



Algues-07-2011

SOURCES ALIMENTAIRES DE VITAMINE B12 ET SON STATUT METABOLIQUE CHEZ LES FEMMES AGEES

Des femmes âgées de plus de 85 ans, dont une partie de centenaires, ont fait l'objet d'une étude sur leur concentration sanguine en vitamine B 12 et l'origine de ses apports dans leur alimentation. L'étude s'est déroulée en Corée sur une population à dominante rurale. Les résultats ont montré que la teneur sanguine en vitamine dépend directement de l'apport journalier par l'alimentation. Toutefois, aucune influence n'a été notée quant aux différents types d'aliments. En particulier, les sources végétales (soja fermenté, algues, thé) ont contribué à 30 % des apports à côté des sources animales (70 %) déjà connues .

Avis du CEVA: cet article présente une étude sur une population féminine rurale âgée, en Corée. 127 sujets, dont 70 centenaires, ont fait l'objet d'analyses sanguines et d'évaluation des apports alimentaires en vitamine B12 Près de 30 % étaient d'origine végétale, dont 10 % d'algues. Une étude qui ouvre des perspectives intéressantes sur l'intérêt d'une alimentation intégrant des algues, mais qu'il faudrait compléter avec d'autres espèces que le Nori.

Source : KWAK C.S., LEE M.S., LEE H.J., WHANG J.Y., PARK S.C. (2010). Dietary source of vitamin B12 intake and vitamin B12 status in female elderly Koreans aged 85 and older living in rural area. Nutrition Research and Practice, 4, (3), 229-234.

Les déficiences en vitamine BI2 ont souvent été négligées de par les idées reçues à son sujet, comme par exemple la constitution d'un stock métabolique pouvant durer au moins 20 ans. De nombreuses études ont montré que les déficiences sont en fait assez fréquentes et conduisent à des troubles neurologiques, hématologiques, des cancers ... Les populations présentant le risque le plus élevé sont les végétariens et les séniors de par la faible présence de produits animaux dans leur alimentation. Les sources principales de vitamine B12 sont les aliments camés, les oeufs et plus généralement les produits animaux. Toutefois, des études récentes ont montré que des produits végétaux en contiennent suffisamment pour être une source d'intérêt. En Corée, certains aliments traditionnels, comme les algues et le soja fermenté, ont des teneurs en vitamine B12 aussi élevées sinon plus que les produits animaux: respectivement 18 µg/kg et 670 µg/kg. Ces données sont peu connues et ne font pas partie des tables de compositions usuelles utilisées par les consommateurs et les médecins. En terme de ration, une portion d'algue (feuille de Nori de 2 g) apporte 1,3 µg/kg et une portion d'oeuf (50 g) apporte au maximum 0,611g/kg· L'alimentation traditionnelle coréenne est riche en produits végétaux. Ces habitudes sont conservées chez les populations âgées en milieu rural. Les auteurs de cet article ont décidé d'étudier le statut de la vitamine BI2 dans ces populations qui sont souvent ciblées car potentiellement déficientes. La cohorte pour l'étude était constituée de 127 sujets féminins âgés entre 85 et 108 ans, dont 70 centenaires. Les apports en vitamine B12 dans les aliments quotidiens ont été analysés, ainsi que les concentrations sanguines. Les résultats ont montré que les habitudes alimentaires étaient homogènes: 760 g/jour avec 88 % de végétaux (légumes, algues, soja fermenté ... ). Les produits animaux consommés étaient constitués essentiellement d'oeufs, de poissons et de produits laitiers. Ces profils de consommation sont atypiques par rapport aux nouvelles générations ayant adopté un régime plus occidental, plus riche en produits animaux. L'apport journalier moyen en vitamine BI2 était de 3,2 microg, correspondant à 160 % de l'apport moyen recommandé chez les adultes (AMR = 2 microg/jour). Toutefois, la répartition n'était pas homogène, près de 42 % avaient un apport en dessous de 2 microg/jour. Les apports se répartissaient entre les produits animaux (69 %) et végétaux (31 %). Les algues ont contribué à hauteur de 10 %. Les concentrations plasmatiques en vitamine BI2 étaient d'environ 450 pg/mL en moyenne, avec seulement 10 % des sujets ayant une teneur inférieure à 200 pg/mL, donc en déficience notable. Ces sujets présentaient un apport journalier plus faible que le groupe normal (0,8 contre 3,5 microg/jour). Aucune corrélation n'a été mise en évidence entre les types d'aliments et les concentrations sanguines, indiquant la biodisponibilité de la vitamine B12 dans les différentes sources alimentaires. Par rapport aux autres études similaires réalisées en Norvège, en Australie et aux USA, la population coréenne rurale présentait l'originalité d'un apport d'origine végétal significatif.
   

Initialement publié dans  la Veille Technologique Britta-Valorial : Algues/07-2011

Merci pour l'intérêt que vous portez à nos informations

Si vous souhaitez approfondir vos recherches, vous pouvez contacter

Nous vous souhaitons une bonne lecture du document disponible ci-dessous :

Algues-07-2011.pdf 165,83 kB